Maison Rebatchi, en toute simplicité

Maison Rebatchi, en toute simplicité

C’est avec beaucoup de simplicité et d’humilité que Mohamed Rebatchi est venu présenter sa maison de parfum à Paris. A 28 ans, le créateur est heureux de voir enfin son rêve se réaliser. Depuis tout petit, il se passionne pour l’industrie du parfum, à tel point que le nez Karine Chevallier lui reconnaît « une véritable connaissance des matières et des senteurs ». Pourtant, il ne vient pas d’une famille de parfumeur. Ses créations, il les a imaginées au fil des années, s’inspirant de ses visites en parfumerie, de ses rencontres et de ses voyages.

Pas question pour autant de tirer toute la lumière à lui. Ainsi, chose rare en parfumerie, sur chacun des six parfums apparaît la signature du nez à l’origine de la fragrance. Chose encore plus rare, la très grande diversité des créateurs qui signent les fragrances Rebatchi. On y retrouve des très grands noms de l’industrie du parfum, à l’instar de Maurice Roucel (celui à qui l’on doit notamment 24 Faubourg d’Hermès et Hypnose de Lancôme), et des créateurs plus intimistes à l’instar de Randa Hammami. « Je pense que c’est la première fois qu’une maison de parfum fait travailler cote à cote des parfumeurs de niche et des noms célèbres de l’industrie », souligne Karine Chevallier.

Premier opus de la maison : Bois d’enfants, une fragrance signée Karine Chevallier. Pour cette création, Mohamed est venu trouver le nez avec un brief très précis. Un souvenir plutôt, celui de son enfance et des promenades en Vendée, dans la forêt de Saint-Hilaire-de-Riez. « Grâce au récit de Mohamed, j’ai imaginé un petit garçon à bicyclette jetant son vélo dans les feuillages, avant de courir vers l’eau. Le soir venu, ce même petit garçon fait le chemin inverse et récupère son vélo au soleil couchant pour rentrer chez lui », détaille Karine Chevallier. Six mois plus tard, Bois d’enfants voit le jour, avec ses accords de bergamote, de rose, d’encens, de cèdre et de pin.

Un travail à quatre mains, qu’il réitèrera ensuite avec d’autres parfumeurs. Pour la maison Rebatchi, Maurice Roucel a imaginé Musc Panache (mandarine, iris, cardamome, chèvrefeuille et vétiver) et Joyeux Osmanthe (nectarine, abricot, cannelle, tubéreuse, fleur d’oranger et musc).  Randa Hammami a planché sur un opus autour de la rose, sobrement intitulé Rose Rebatchi, tandis qu’Aliénor Massenet a conçu Cuir Tassili (poivre noir, citron, sauge, myrrhe, cuir et patchouli). Enfin, Bertrand Duchaufour a imaginé une fragrance orientale boisée et épicée, intitulée Feu Patchouli.

Six fragrances déjà complétées par une collection de trois bougies.

Bois d'enfants - Maison Rebatchi Paris.png
Cuir Tassili - Maison Rebatchi Paris.png
Feu Patchouli - Maison Rebatchi Paris.png
Joyeux Osmanthe - Maison Rebatchi Paris.png
Rose Rebatchi - Maison Rebatchi Paris.png
Musc Panache - Maison Rebatchi Paris.png
Moelle de bambou et huile de Roucou

Moelle de bambou et huile de Roucou