Un parfum qui sent « blanc »

Un parfum qui sent « blanc »

La collection « Les Paysages » de l’Artisan Parfumeur s’enrichit d’un nouvel opus qui puise son inspiration dans les terres camarguaises. Avec Le Chant de Camargue, l’Artisan Parfumeur signe sa toute première collaboration avec Alberto Morillas.

camargue.jpg

 

Direction Aigues Mortes, Arles et les Saintes Marie de la Mer

C’est en feuilletant ses carnets de voyage, à la redécouverte des vols de flamands roses et des fêtes des Prémices du Riz, que le maitre parfumeur (auteur notamment de Must de Cartier et de Miracle de Lancôme), a imaginé Le Chant de Camargue. Un univers à la fois sauvage et réconfortant, en hommage à cette terre de sel et d’élevage, balayée par le Mistral et parée de légendes gitanes.

 

Traverser une rizière à pieds nus

Un parfum qui sonne comme une véritable ode au riz de Camargue, à son arôme à la fois floral, poudré et crémeux que le maitre parfumeur a su recréer en alliant la note florale et aqueuse de l’Hédione, de la Paradisone et du bois de santal lacté. Une senteur signature qui mêle effluves lactés de riz et souffle iodé de bergamote.

 

Géographie des senteurs

Le Chant de Camargue vient compléter la collection « Les Paysages » de l’Artisan Parfumeur. Au total, ce sont désormais 5 parfums et autant d’évocations des identités des terroirs et des paysages français : les champs de lavande de Seillans (Bucoliques de Provence), l’air frais et iodé des côtes Bretonnes (Un Air de Bretagne), les plateaux volcaniques de l’Aubrac (Mont de Narcisse) et les maraichers de mandariniers de San Giuliano (Mandarina Corsica).

LE CHANT DE CAMARGUE LS3.jpg
Maison Rebatchi, en toute simplicité

Maison Rebatchi, en toute simplicité