Faust magicien

Faust magicien

Comme l’écrivent Stéphane Bourdin-Lestienne et Alexandre Mare dans « Faust Magicien » (Editions Norma, 2018), l’esprit de la fête est une chose sérieuse… 125 pages pour « une » soirée, une seule fête, le Bal des Matières que Charles et Marie-Laure de Noailles ont organisé en juin 1929 dans leur hôtel particulier de la place des États-Unis.

Mais ce beau livre n’est ni une autopsie ni une revue de détail. En trois actes, aussi passionnants que différents, le lecteur est l’invité des Noailles, croise Georges Auric et Paul Morand et tente de reconnaitre, haussant son regard parmi les invités, les artistes et les célébrités de l’époque. Et l’on s’arrête quelques minutes pour regarder une chorégraphie Bronislava Nijinska, écouter les compositions de Francis Poulenc ou croiser Étienne de Beaumont déguisé en lion…

Cette belle tranche d’histoire n’est qu’une introduction. L’acmé de la soirée est une « performance » d’un peintre injustement méconnu et ami intime des Noailles : Jean Hugo. Et comme si ce bal du 19 juin 1929 n’était pas assez riche en création et en évènements, une lanterne magique, projetant des peintures sur verre de Jean Hugo, accompagne un opéra d’échelle domestique : « Faust Magicien ». Et ce beau livre de reproduire les 31 illustrations de cette lanterne magique.

Tout est vivant dans ce livre, surtout cette fête du mois de juin… 2015 ! Une fête est un instant ; du bal de 1929, le livret, l’ordre de passage des plaques de verre de la lanterne magique, la musique composée pour l’occasion… tout avait disparu.

Mais, lors d’une soirée particulière organisée dans le cadre du Festival de l’Histoire de l’Art de 2015, autour de 6 musiciens et d’un livret écrit par Noëlle Renaude, Florence Buttay a recréé cette œuvre. Et cet ouvrage de retracer cette création grâce à un entretien passionnant autour de la création et du travail de Jean Hugo. 

« Faust Magicien » ne fige pas un instant, il le révèle et on en sort comme on sort d’un bal : étourdi, émerveillé et inspiré. 

Jean Hugo. Faust magicien. Une lanterne magique chez les Noailles. Stéphane Boudin-Lestienne, Alexandre Mare, Florence Buttay, Noëlle Renaude. Norma Editions.

COUV_FAUST_531x@2x.progressive.jpg
La chevalière ne fait pas le noble

La chevalière ne fait pas le noble

2018, année Néroli

2018, année Néroli