Bagatelle: le brunch New-yorkais qui s'exporte

breunch.png

Si il est un repas que les new yorkais ne manqueraient sous aucun prétexte, c’est le brunch du week-end. Parmi les hauts lieux de réjouissance du dimanche : le bistrot Bagatelle situé à l’est de Manhattan, dans le Meatpacking District. Le principe : déguster des mets français accompagnés de champagne dans une ambiance déjantée où se mêlent DJ en vogue et artistes. A l’origine du concept : Rémi Laba et Aymeric Clemente. Le premier est franco-américain, le second franco-vietnamien. Tous deux sont spécialistes de la fête.

Les deux amis se rencontrent il y a quinze ans, dans un restaurant français de New York où travaille Aymeric. A l’époque, Rémi est Directeur marketing du groupe ALES Phyto. Un poste rêvé pour un jeune homme d’à peine 30 ans. Pourtant, il concède volontiers « ne pas être un très bon soldat », et avoue préférer la situation d’entrepreneur à celle de salarié. Aymeric, fils de restaurateur, évolue avec passion dans les hautes sphères de la gastronomie new yorkaise. Ensemble, ils décident d’organiser des soirées : « au départ, c'était simplement pour rigoler ». Ils contactent les propriétaires d’établissements avec qui ils organisent des évènements où sont conviées leurs connaissances, adeptes du luxe et de la gastronomie. Dès 2001, Rémi, en fin spécialiste du marketing, pressent toute la puissance de frappe des campagnes d’emailing. Il commence alors à développer sa propre base de données qui atteint rapidement plusieurs dizaine de milliers de clients ultra-ciblés.

2Pour pouvoir mieux fédérer l’ensemble de leurs activités, les deux amis créent en 2002 In the Buzz, société spécialisée dans le management de talents et l’organisation de soirées. Des oligarques russes mais aussi des grandes marques de consommation courante font appel à leurs services pour des événements privés. Le réseau s’agrandit. Rémi décide de quitter son emploi pour se consacrer à temps plein à la société. Aymeric le suit dans l’aventure, tout en continuant son activité. In the buzz devient alors la société de conseil des grands noms de la vie nocturne new yorkaise : Le Marquis, Lotus, Pink Elephant, sont autant de lieux qui portent la patte des deux professionnels. Leur stratégie : donner une identité au lieu et garantir un chiffre d’affaires. Pour cela, ils mettent à contribution leur base de donnée et leur réseau. 20 Face à un tel succès, Aymeric quitte son travail. En 2007, les deux amis franchissent le cap et créent leur propre boite de nuit, baptisée Kiss & Fly. Un an plus tard, le restaurant Bagatelle voit le jour, dans la même rue. S’en suit l’ouverture d’un Lounge Bar en octobre 2008. Aujourd’hui, les 1 500 m2 qui regroupent le bar, le club et le restaurant affichent complet et le chiffre d’affaires annuel flirte avec les 20 M$. Pas de quoi pour autant arrêter les deux entrepreneurs qui s'internationalisent. Après New York, Bagatelle ouvre ses portes à Sao Paulo, Rio, St Barth, St Tropez, Miami, Dubai et Punta del Este. La recette elle reste inchangée : des mets raffinés et une ambiance déjantée. Follement Snobisme(s). en somme!

Les lieuxRédaction